3 jeux simples, familiaux et rigolos pour les vacances

Coucou nous revoilou ! Submergés par les formalités administratives, nous nous sommes faits plus discrets sur la toile, mais que tous ceux qui nous ont déjà témoigné leur confiance se rassurent, ça avance, ça avance ! Et confidences pour confidences, nous sommes aussi un peu partis en vacances, qui dans les îles, qui sur les pistes, qui dans la perfide Albion … Et qui dit vacances, dit jeux ! Petit aperçu de ces petits jeux qui nous ont tenu compagnie, jeux simples, familiaux, et rigolos!

Le Chromino

ChrominoCette variante du classique domino, basée sur les couleurs, est un must! Le but est de se débarrasser les premiers de ses chrominos, et pour pouvoir en poser un, il faut qu’il ait en commun au moins deux carrés de couleurs avec un chromino déjà posé sur la table! Un principe simplissime, accessible pour les plus jeunes, dès 7 ans, et assez riche pour intéresser les plus vieux. Les parties sont courtes, pleines de rebondissements, et les variantes permettent de renouveler le jeu avec efficacité et pour beaucoup de plaisir! Je vous conseille particulièrement la variante « Speed Chromino ».

Can’t stop

Can't stopUn classique diablement efficace, qui sensibilisera les plus jeunes en douceur aux notions de probabilité et de risque ! Le principe est d’être le premier à escalader une montagne enneigée du Tibet avec ses moines, appelés bonze.

Le plateau représente 11 voies possibles, et pour gagner, il faut être le premier à boucler trois voies. Chaque joueur, à tour de rôle, va lancer 4 dés, et former des paires avec les résultats obtenus. Ces paires indiqueront les voies sur lesquelles le joueur va pouvoir placer un de ses bonzes symbolisant l’escalade de la montagne. Le joueur peut ensuite décider de relancer les dés, et tant qu’il pourra placer un bonze sur le plateau (jusqu’à un maximum de trois) ou faire avancer un bonze déjà placé tout ira bien ! Le joueur peut aussi décider d’arrêter son tour, et remplacer les bonzes par un pion de sa couleur. En effet, si le joueur décide de relancer les dés, et ne parvient pas à obtenir un résultat permettant de progresser sur une voie, il perd tous ses bonzes, sans placer de pions. L’avantage de placer des pions permet de recommencer, lors de son prochain tour, l’escalade à partir de ce point là.
Ainsi, chaque jouer doit prendre un risque en décidant de relancer ou non les dés, et bien évidemment, les voies 6, 7, et 8, qui sont celles qui ont statistiquement le plus de chances de tomber, sont également celles qui sont les plus longues à gravir ! Suspens et rigolades assurés, car même si le jeu semble difficile au premier abord, sa prise en main est en fait très intuitive et très rapide.

Time’s Up

Time's UpSouvenez – vous, vous avez tous joué à ce jeu bizarre, consistant à avoir collé sur son front le nom d’un personnage et à deviner son nom. Time’s Up repose sur le même critère. Chaque équipe, d’au moins deux personnes, doit faire deviner le nom de 40 personnages, dans un temps limité de 30 secondes. Le jeu se joue en trois manches. Lors de la première manche, le joueur a le droit de parler librement à ses équipiers. Il peut passer par le rébus si le personnage est particulièrement difficile, utiliser les contraires, les synonymes, bref … à lui de faire preuve d’imagination. Si son équipe trouve le personnage, la carte est gagnée, et s’ il lui reste du temps, il peut tenter de faire deviner un autre personnage. Une fois le temps écoulé, c’est le joueur d’une autre équipe qui procède de la même manière, et ainsi de suite jusqu’à ce que les 40 cartes aient été devinées. A la fin de la manche, chaque équipe marque 1 point par carte devinée. La deuxième manche utilise les 40 mêmes personnages, mais cette fois – ci, pour faire deviner la carte à ses coéquipiers, le joueur n’a le droit qu’à un seul mot, et ses partenaires qu’à une seule réponse… Chaud ! Chaud ! Chaud ! La troisième manche est sans doute la plus rigolote, celle qui mettra à coup sûr l’ambiance autour de la table: seul le mime est autorisé pour faire deviner les personnages ! Et là, ça se corse ! A la fin de la partie, c’est simple: on additionne les points marqués dans chaque manche pour déterminer le vainqueur!
Pour renouveler son plaisir, le jeu existe en français en trois éditions: bleu, jaune, purple. Il existe également une édition Family pour les enfants, et les experts apprécieront la version Academu, où il ne s’agit plus de faire deviner des personnages, mais des titres de livres, de films, ou d’émissions télé.

En vrac, citons également Camelot, 6 qui prend, Shadow hunters, pour pimenter vos soirées de vacances !

On vous donne rendez – vous très prochainement sur le blog avec la très sérieuse présentation de la politique commerciale de DéclicLudiK, et un petit article sur comment occuper en jouant ses soirées entre gentlemen …

 

Laisser un commentaire