Le Jeu de Carte Évolutif (JCE), parlons-en un peu.

On voit fleurir depuis quelques années de nombreux jeux de type JCE (Jeux de Cartes Évolutifs) dans des univers imaginaires très variés.

Pour parler de ces jeux, je commencerais par parler rapidement des JCC (Jeux de Cartes à Collectionner) comme Magic The Gathering, Pokemon (il y en a beaucoup d’autres mais ce n’est pas l’objet de cet article) où il faut acheter des « boosters » dans lesquels se trouvent des cartes avec des niveaux de raretés différents. Des éditions sortent régulièrement (souvent tous les 3 mois) avec leur lot de nouvelles cartes et il faut souvent acheter de nombreux boosters pour espérer compléter sa collection et alimenter ses échanges de cartes. C’est avec les nombreuses cartes accumulées que les joueurs composent leur « deck » (leur jeu de cartes personnel) afin de s’opposer aux autres joueurs. Cela demande pas mal d’énergie et d’argent pour espérer composer un jeu capable de s’opposer à d’autres joueurs (surtout quand ceux-ci sont expérimentés).

Personnellement, j’ai essayé de m’investir dans plusieurs JCC au fil du temps. J’ai commencé par la première édition du Seigneur des Anneaux (que de bons souvenirs au passage…), je suis également passé par le début du Trône de Fer, par L5R (Legend of the five Rings) et par L’appel de Cthulhu mais systématiquement j’ai fini par lâcher le jeu. Le processus d’abandon a souvent été le même, les joueurs face à moi avaient la capacité de passer beaucoup de temps (et souvent d’argent) et l’écart entre mon deck et celui de mes adversaires devenait trop important. Pour résultat le jeu devenait déséquilibré et le plaisir n’était plus vraiment au rendez-vous.

J’ai alors découvert un premier JCE (L’Appel de Cthulhu). J’aime beaucoup l’œuvre de Lovecraft, j’ai donc facilement plongé. Outre l’univers et les mécanismes du jeu  propre à lui (ce n’est pas l’objet de cet article), le principe du JCE m’a fortement intéressé : Plus d’histoire de collection : une boite de jeu de base sort, elle est complète, nul besoin d’acheter 50 boosters ou de courir après des échanges ou cartes introuvables au prix prohibitif.Le jeu évolue. On ne reste pas « figé » dans un premier set de cartes dont on peut avoir l’impression de faire vite le tour. Des extensions sortent régulièrement (souvent 1 fois par mois) pour proposer un lot de nouvelles cartes permettant de nouvelles combinaisons et mécanismes de jeu. Là encore, l’extension est composée d’une boite déterminée avec l’ensemble des cartes disponibles.

Pour être critique, le phénomène de collection est quand même un peu là avec l’envie de posséder toutes les extensions et l’écart entre les joueurs fini également par se créer si l’on a affaire à un spécialiste très investi dans le jeu.
Le JCE ramène le JCC au niveau d’un jeu de société composé de cartes. Il en a d’ailleurs la forme car souvent vendu en boite équivalente en volume et se trouve plus adapté aux « vieux joueurs » dont je fais parti.

Voici quelques JCE « coups de coeur »:

Le Seigneurs Des Anneaux (il a la particularité d’être collaboratif et de permettre de jouer seul) -> le jeu sur notre boutique en ligne

Le Seigneur des Anneaux JCE

Le Trône de Fer -> le jeu sur notre boutique en ligne

Trone de Fer JCE

L’Appel de Cthulu -> le jeu sur notre boutique en ligne

L'Appel de Cthulhu JCE

Warhammer Invasion -> le jeu sur notre boutique en ligne

Warhammer Invasion JCE

Dominion -> le jeu et ses extensions sur notre boutique en ligne

Dominion

Thunderstone -> le jeu et ses extensions sur notre boutique en ligne

Thunderstone

Si vous êtes passionné par ces jeux, n’hésitez pas à nous rejoindre et proposer des articles sur chacun d’entre eux.

Cet article n’a pas la vocation d’être exhaustif ou technique, j’avais simplement envie de partager avec vous mon avis sur ces jeux qui m’ont redonné l’envie de jouer à ce type de jeu.

Si vous le souhaitez, vous pouvez nous commander ces jeux. Ils sont tous disponibles.

Laisser un commentaire