Une présentation de Magic the Gathering

Magic the Gathering est un Jeu de Cartes à Collectionner édité par la société américaine Wizards of the Coast depuis août 1993. Magic the Gathering met en scène une joute de deux magiciens commandant aux éléments dans un univers médiéval fantastique.

On entend par Jeu de Cartes à Collectionner (JCC), tout jeu constitué de cartes qui peuvent être aussi bien utilisées pour jouer que pour constituer une collection. Magic the Gathering se trouve donc à la croisée d’un Jeu des Mille Bornes et d’une série de collections comme les célèbres vignettes autocollantes Panini. Les cartes qui constituent les JCC sont régulièrement renouvelées dans des tirages successifs qui portent le nom d’édition, d’extension ou encore de série.

Magic the Gathering est considéré comme l’un des précurseurs de ce genre tant et si bien que son créateur, Richard Garfield, a fait déposer le concept de jeu de cartes à collectionner en tant qu’invention (brevet 5662332 aux Etats Unis). Tous les JCC actuels qui foisonnent dans les cours d’école comme Pokémon, Yu-gi-ho ou encore Dragon Ball sont inspirés des mécanismes de jeu initiés par Magic the Gathering.

Lors de son lancement en 1993 au salon Gen Con (Geneva Convention, un des plus importants festivals de jeu nord américain créé en 1968) le jeu Magic the Gathering comprenait 295 cartes éditées en tirage limité et réunies dans une édition appelée Alpha. Trois semaines à peine ont suffi pour épuiser tous les stocks. Les cartes ont été rééditées (édition Bêta) en tirage limité trois mois plus tard puis en tirage illimité (édition Unlimited) en décembre 1993. Le jeu a été traduit en français à partir de la 3 édition lancée en avril 1994.

Aujourd’hui, la collection est complétée à un rythme d’environ 700 nouvelles cartes chaque année réparties dans :

  • un « bloc » publié en trois parties dites « éditions », la première de 300 cartes environ vers octobre et les deux autres de 150 cartes chacune en février et juin de l’année suivante ;
  • une édition de base qui reprend les classiques des cartes éditées l’année passée et ajoute quelques inédits ;
  • un produit spécial dédié à un thème particulier ou aux multijoueurs.

A l’heure actuelle nous devons être à plus de 15000 cartes différentes.

Les cartes Magic the Gathering sont réparties en quatre catégories de rareté, les mythiques, les rares, les inhabituelles (appelées aussi unco pour la contraction du mot anglais « uncommon ») et les communes. Depuis 1999 des cartes sont éditées aléatoirement avec un verni brillant supplémentaire, ce sont les cartes Premium ou Foil. Les cartes sont commercialisées par paquets de base ou paquets de tournois qui contiennent entre 60 et 75 cartes et qui sont directement jouables ou par paquets de recharge ou boosters qui comprennent entre 8 et 15 cartes. Une fois sorties de leur paquet d’origine, les cartes acquièrent une valeur qui dépend de leur rareté et des effets qu’elles peuvent déclencher au cours d’une partie. Les cartes puissantes donc très recherchées par les joueurs, prennent rapidement de la valeur et se négocient autour de plusieurs dizaines d’euros. Le Black Lotus, carte légendaire car mal jaugée quant à ses effets démesurés en jeu, est cotée à plusieurs centaines d’euros.

Magic the Gathering est édité par Wizards of the Coast (WotC) qui est le plus grand fabriquant de jeux de société au monde,

Depuis 1993 Magic the Gathering se targue d’avoir conquis le coeur de plus de 6 millions de joueurs dans le monde et grâce au nombre de cartes vendues s’autoproclame le jeu de société le plus vendu de tous les temps. Une organisation a été créée dès 1994 pour mettre en place et encadrer les tournois, la Duelists’ Convocation International (DCI) qui a organisé dès 1994 le premier championnat du monde de Magic. Un circuit de tournois professionnel appelé pro tour a été créé par la suite. Magic n’est donc plus une mode qui sévit dans les cours de récréation mais une véritable institution internationale organisée et réglementée qui s’efforce de toujours évoluer pour renouveler sans cesse le plaisir de jouer.

Laisser un commentaire